Newsletter đŸ“«CN-50🧠 Retenir les bonnes infos quand c’est le chaos

Bonjour et bienvenue dans cette 50Ăšme Ă©dition.

"Je me souviens avoir Ă©crit quelque chose d'important.. Mais oĂč est-ce passĂ© dĂ©jĂ  ?!"

Une phrase que je me suis répétée des milliers de fois avant de respecter un principe simple.

 

Je ne sais pas pour toi , mais ma mémoire et ma capacité de concentration sont limitées.

 

Entre mon niveau d’Ă©nergie, ce qui occupe mon esprit et la capacitĂ© de mon interlocuteur Ă  me transmettre des informations pertinentes sans me perdre…
(Tu sais ce collĂšgue qui met toujours 3 heures Ă  en venir au fait…)
(Bon OK j’avoue… J’Ă©tais typiquement ce collĂšgue-lĂ  đŸ€Ł)

 

Je peux avoir tendance Ă  vite atteindre le pic “Earth Wind & Fire” !
Ce moment oĂč quand quelqu’un te parle, tu fais semblant d’Ă©couter alors que dans ta tĂȘte se joue đŸŽ”Let’s Groove TonightđŸŽ¶“.

 

Être sur plusieurs fronts en mĂȘme temps, c’est dur.

Et c'est aussi ce que dit "La science"...

Une Ă©tude cĂ©lĂšbre menĂ©e par George Miller en 1956, intitulĂ©e “The Magical Number Seven, Plus or Minus Two”, a suggĂ©rĂ© que la mĂ©moire de travail pouvait contenir environ 7 +/- 2 Ă©lĂ©ments Ă  la fois.
(Ou  entre 4 et 8 pour les puristes).

 

Bref, tout ça pour dire que dans le feu de l’action et selon le contexte, il peut ĂȘtre difficile de retenir les informations.

 

Que ce soit sur papier ou en digital, prendre des notes s’avĂšre donc ĂȘtre une option intĂ©ressante pour arriver Ă  mieux retenir.

 

L’objectif : Perdre le moins d’informations importantes pour pouvoir s’y rĂ©fĂ©rer hors contexte.


Le piÚge : Prendre trop notes, les perdre ou mal les organiser, rendre cette stratégie inutile !

 

Et parce que cela peut vite mener Ă  un point de non-retour, laisse-moi t’expliquer la stratĂ©gie que j’adopte.

D'abord noter, ensuite répartir

J’avais dĂ©jĂ  vu plusieurs fois ce conseil avant de rĂ©ellement l’appliquer.
Celui d’utiliser une inbox (boĂźte de rĂ©ception pour les nouveaux entrants).

 

Ma stratĂ©gie d’avant consistait tout simplement Ă  chercher absolument oĂč il fallait ranger l’information avant mĂȘme de commencer Ă  la noter.

 

Du coup, je rĂ©flĂ©chissais, je perdais du temps, je me dĂ©concentrais…

 

Entre Ă©couter, comprendre, intervenir, retenir, prendre des notes…
Pas franchement l’idĂ©al pour se mettre dans de bonnes conditions.
Personnellement, je n’arrive pas Ă  tout faire en mĂȘme temps.

 

C’est pourquoi j’adore le principe de la inbox.

 

Cela se fait en 2 Ă©tapes trĂšs simples :

  • D’abord dans le feu de l’action, prendre ta note sans trop te soucier de la forme et d’oĂč elle va aller.
  • Ensuite, quand tu peux vraiment prendre le temps, dispatcher l’information lĂ  oĂč elle te sera vraiment utile et lĂ  ou tu as le plus de chance de la retrouver.

Comment l'intégrer dans ton flux de travail ?

Quand je dois retenir des informations ou qu’une idĂ©e survient, je ne me pose pas trop de questions : Je crĂ©e une nouvelle note.

 

Cela peut ĂȘtre sur papier, ou sur Obsidian.
Elle peut ĂȘtre longue avec plusieurs paragraphes.
Ou c’est parfois mĂȘme une info toute simple, mais dont je dois absolument me souvenir…
La mĂȘme action que je rĂ©pĂšte sans cesse.

 

Je note.

 

Ensuite, je reviens dessus de maniĂšre journaliĂšre ou hebdomadaire pour trier le bon grain de l’ivraie et copier/coller l’information lĂ  oĂč elle me sera le plus utile.
Cela peut ĂȘtre dans une note projet ou dans mon laboratoire Ă  idĂ©es…

 

Je sĂ©pare donc la phase de capture et de rĂ©partition de l’information.

Les Ă©tapes Ă  retenir pour utiliser efficacement la inbox

Que ce soit sur papier ou en digital, c’est trĂšs simple, il suffit d’adopter les rĂ©flexes suivant :

  1. Tout d’abord programme dans ton agenda un point pour trier ta inbox, a minima de maniĂšre hebdomadaire.
  2. À chaque nouvel entrant important, note-le sur papier ou dans ton Obsidian.
    1. Si c’est sur papier, consigne tes nouvelles feuilles dans un mĂȘme dossier.
    2. Si c’est en digital, configure Obsidian pour faire apparaĂźtre les nouvelles notes dans un dossier inbox, ou mets directement le tag #inbox dans cette note.
  3. Lors de ta session “triage”, fais le point.
    1. Supprime les informations inutiles.
    2. Répartis les informations importantes vers tes notes projets, dans tes dossiers, ou dans ta boßte à idées.

 

Tu pourras ensuite utiliser quand tu en auras rĂ©ellement besoin cette matiĂšre collectĂ©e au fil de l’eau.

 

C’est tout simple, mais si tu n’appliques pas dĂ©jĂ  cette stratĂ©gie, je suis convaincu que cela pourra t’aider !

 

Mon conseil si tu souhaites l’utiliser, c’est d’ĂȘtre assez explicite dans ton premier jet pour te remĂ©morer le contexte de ta note afin que ce soit facile pour toi te rĂ©utiliser ce nouveau contenu.

 

Depuis que je le fais, je retrouve mieux mes informations, je suis plus efficace.

 

VoilĂ  pour aujourd’hui, je te souhaite une agrĂ©able fin de semaine,

 

Amicalement,

 

Cheikh.

Je te partage chaque semaine dans ma newsletter hebdomadaire mes connaissances et astuces sur Obsidian, mais aussi en Personal Knowledge Management ainsi que mon humeur du moment.
Retrouve Ă©galement ces conseils directement dans ta boĂźte mail.


%d blogueurs aiment cette page :