Pourquoi créer votre cerveau numérique peut vous aider au quotidien !

Vous êtes-vous déjà demandé combien d’outils numériques vous aviez à votre disposition et de quelle manière vous les utilisiez ?!

Au travail, vous avez l’impression de crouler sous la masse d’informations et de ne pas arriver à y voir clair ?

Vous enchaînez les réunions et n’arrivez pas à avancer sur vos taches quotidiennes ?
C’est malheureusement normal…

Un collègue me disait souvent cette phrase :
 » Chaque jour, cette entreprise nous montre un peu plus que nous sommes esclave de leurs outils ! »
À l’heure du numérique on à parfois le sentiment que la communication n’à jamais été aussi difficile…
Et pourtant nous n’avons jamais eu autant de logiciels à notre disposition pour pouvoir accomplir notre travail et nous tenir informés.

Il faut dire que le monde de l’entreprise ne nous fait pas de cadeaux.
Combien de fois ai-je entendu de la bouche de salariés, que leur entreprise manquait d’organisation, que la communication n’était pas optimale, et qu’ils faisaient face à un mur de l’information, sur lequel ils butaient sans répits, jusqu’à s’épuiser mentalement.

Combien d’heures de réunions inutiles, combien de mails reçus pour un minimum de contenu ?
Combien de directives données à la volée sans réelles taches définies de manière précise ?
Combien de plans d’actions tombés à l’eau, sous prétexte qu’il faille réadapter les objectifs que nous avions pourtant déjà fixé au préalable ?

D’après le rapport Asana « L’Anatomie du travail 2021 : l’emprise du travail superflu dans un monde du travail décentralisé » lisible sur le site Businesswire :

  • Les Français salariés passent 66 % de leur temps à chercher des informations, consulter leurs e-mails ou tenir des réunions de suivi, plutôt que sur le travail qualifié et stratégique pour lequel ils ont été embauchés.

Peu importe la taille de l’entreprise ou le poste occupé, nous courrons tous après l’information !

Et rares sont les entreprises qui réalisent le besoin de leurs salariés de se tourner vers de nouveaux modes de communications et vers de nouvelles approches en terme de diffusion de l’information.
Il est donc primordial en tant qu’employé de se défendre de manière bienveillante, et de prendre les devants afin de diminuer cette surcharge cognitive, véritable frein à la productivité et au bien-être au travail.

Car OUI !
Il est possible de trouver des méthodes simples à mettre en place pour réussir à avancer dans un environnement complexe et instable.
On ne peut pas penser à tout ni tout retenir et c’est bien normal.

Voici donc 3 raisons inestimables pour vous convaincre qu’un second cerveau peut vous aider à améliorer votre quotidien.

1. Il centralise le meilleur de ce que vous souhaitez retenir, en un seul et même endroit.

Image par Pexels de Pixabay

L’idée étant de créer un système qui vous permette de regrouper toutes vos notes et de pouvoir y accéder le plus rapidement possible.

Comme nous le disions plus haut, il est important de se défendre face à cette avalanche d’informations que nous subissons au quotidien.
Que ce soit dans la vie perso, ou dans le cadre professionnel, l’infobésité n’est pas un mythe, et elle à de réelles conséquences sur notre santé psychique.
Il est parfois difficile de s’en sortir quand nous n’avons pas de réels systèmes de gestion de l’information, et que nous utilisons plusieurs logiciels différents.

La mise en place d’un cerveau numérique vous permet donc de gagner du temps avec une meilleure gestion de vos connaissances.
En quelques secondes, le savoir que vous avez au préalable épluché pour ne garder que la pulpe, est exploitable facilement et en quelques clics.
Chez cerveau-numérique.fr nous préférons le logiciel gratuit Obsidian pour sa facilité d’utilisation et la puissance de sa vue graphique.
Mais d’autres logiciels comme OneNote, Notion, Evernote ou encore Google Keep peuvent faire le job selon votre besoin.

Quelques exemples de situations dans lesquelles un second cerveau peut vous aider.

  1. Si vous êtes salarié ou entrepreneur et que vous avez besoin de gérer beaucoup d’informations reçues en même temps.
  2. Si dans le cadre du travail ,on vous demande de gérer plusieurs projets en parallèle.
  3. Si vous êtes étudiant ou que vous aimez tout simplement apprendre, lire, vous informer, mais que vous vous rendez compte qu’à peine après avoir consommé le contenu, vous en avez déjà oublié une grande partie.
  4. Si vous avez besoin d’atteindre des objectifs et que vous souhaitez avoir une vue d’ensemble de vos idées pour avancer de manière clairvoyante.
  5. Si vous avez besoin de transmettre de l’information (enseignant, communicant, infopreneur, créateur de contenu) et que vous avez besoin d’organiser vos idées et d’être plus efficace dans la rédaction de vos textes ou de vos contenus.
  6. Si vous avez besoin de construire un planning ou une vision stratégique .

2. Il permet d’employer des méthodes douces pour avancer sur des projets complexes.

Image par StephenWheeler de Pixabay

« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. »

Jean de La Fontaine

C’est ainsi ce que nous enseigne cette merveilleuse fable de Jean de La Fontaine, et qui illustre très bien l’utilisation que l’on peut faire de son cerveau numérique.

La méthode douce dite des « slow burns » popularisée par le brillant docteur et Youtubeur Ali Abdaal en est un parfait exemple.
Plutôt que de consacrer beaucoup de temps et d’énergie à essayer de mener une tache sur de longs blocs de temps, vous allez pouvoir gérer en continu ces projets au fil de l’eau.
Puis au fur et à mesure que vous avancerez dans le temps, vous prendrez régulièrement des notes, ce qui vous permettra de progresser en douceur.

Imaginons un exemple :
Sofian travaille dans le marketing digital d’une entreprise du retail, et doit écrire le plan d’animation commerciale pour l’année 2022.
Il doit écrire mois par mois, semaine par semaine les différentes communications externes et prises de paroles de son entreprise.
Il a donc besoin d’avoir une bonne vue d’ensemble de ce qui a été fait l’an passé, les victoires et les échecs, les enseignements qu’il a pu en tirer pour pouvoir mieux prévoir l’avenir.
Ce genre de projet est considérable si l’on n’a pas au préalable préparé le terrain, et c’est exactement ce que vous allez pouvoir faire avec un second cerveau.
Tout au long de l’année en prenant des notes pertinentes sur vos actions réalisées, vos bilans, vos réflexions, vous ferez littéralement un cadeau à votre « moi » du future pour vous permettre d’avancer plus facilement et de prendre de meilleures décisions.
N’est-ce pas merveilleux de savoir que vous pouvez communiquer avec l’avenir 😉 ?

Vos notes vous permettront d’être une aide considérable sur vos projets en y dépensant le moins d’énergie possible.

D’autant plus qu’avec le logiciel Obsidian, la vue graphique vous permet de naviguer instinctivement de note en note pour pouvoir accéder facilement aux informations.

Vous deviendrez donc rapidement un monstre de productivité de l’information, tout ceci au service de votre bien-être et de votre efficacité !

3. Il vous aide à structurer votre pensée.

Image par Prettysleepy de Pixabay

Le cerveau humain est extrêmement complexe, les idées nous viennent de manière non-linéaire, et structurer sa pensée n’est pas toujours simple.

Personnellement, j’ai toujours eu un tas d’idées dans la tête, mais je n’avais jamais vraiment réussi à trouver un système qui me permette de me sentir satisfait pour m’aider dans l’organisation de mes pensées.

Jusqu’à découvrir Obsidian, personnellement, je prenais certaines notes sur papier ou dans l’éditeur de texte sur Windows.
Je les mettais d’abord sur le bureau de mon PC ou dans un dossier, puis je les reportais dans un logiciel de gestion de tâches (Trello) , mais j’étais vite limité par les possibilités, je n’arrivais pas à gérer et à retrouver les connaissances de manière simple.

J’ai essayé les mindmaps (que j’utilise encore actuellement selon les contextes), le sketchnote, Trello, Asana, la prise de note avec la solution Google Agenda, les fichiers texte windows, la gestion avec des dossiers Word, la gestion avec Gmail.

Toutes ces solutions sont intéressantes, mais personnellement, elles ne m’ont pas convenu pour une gestion complète de mes connaissances, notamment dans le cadre du travail et de la vie perso.

Si vous êtes vous aussi passé par ces étapes, vous trouverez alors un intérêt à vous lancer dans l’aventure de créer le prolongement numérique de vos pensées.

Que vous optiez pour des logiciels comme Notion, Obsidian, Roam research ou encore Workflowly, tous ces logiciels vous permettront de créer des templates, donc des modèles pour vous faire gagner du temps, mais aussi pour vous aider à structurer vos réflexions les plus profondes.
Ces logiciels vous aideront également à avoir une vue 360 de toutes vos notes pour une belle vue d’ensemble.

Pour ma part, j’adore Obsidian car il reprend un peu le schéma d’organisation des Mindmaps.
Si vous ne savez ce qu’est un Mindmap, sachez que c’est un outil crée et popularisé par le célèbre psychologue et expert en mémorisation et gestion de la connaissance, Tony Buzan.
L’un des plus brillants esprits de notre siècle.
La Mindmap ou carte heuristique est littéralement un schéma visuel (en dessin ou via un logiciel dédié) qui permet de refléter le fonctionnement de la pensée, en mettant en lumière les liens qui existent entre un concept et des idées.
Cela permet de mettre en lumière les liens qui existent entre un concept ou une idée, et les informations qui leur sont associées.
Les cartes heuristiques offrent une représentation arborescente de données imitant ainsi le cheminement et le développement de la pensée.

Structurer votre pensée n’aura je l’espère, plus aucun secret pour vous une fois que vous serez lancé.
J’ai hâte d’échanger avec vous sur ces sujets, à tout de suite par mail 👇.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :